bucaille wiener
agence d'architecture . DINAN
  • Realisations ARCHITEC TY Dinan

R.Y

Dinan (22)

LOGEMENTS
Maisons - extensions

Lieu : DINAN (22)

Surface de plancher existante : 112.40 m²

Surface de plancher extension : 84.60 m²

Montant des travaux : NC

Date de réalisation : livraison 1er trirmestre 2017

Durée des études : 8 mois

Durée du chantier: 8 mois

Mission : complète

Réglementation thermique : 2012

Extension d’une longère cachée dans le centre-ville de Dinan, ayant déjà subi une réhabilitation en 1985. La longère est implantée dans un axe Est/Ouest et présente donc ses deux longues façades au Nord et au Sud. Elle jouxte la limite Est.

A l’Ouest, un volume secondaire en ruine (cellier) dans la continuité du volume principal vient limite Ouest. Le jardin au Sud est donc clos.

Au vu de son état actuel, son écriture, ses ouvertures et son orientation, la longère mérite de ne subir que quelques améliorations et adaptations : en effet il s’agit d’une construction de qualité, les éléments structurels importants sont sains, et leur réutilisation constitue en outre une économie d’énergie et financière.

Son implantation présente en outre de fortes qualités : orientation Sud, dégagement de deux jardins d’agrément Sud et Nord.

Cependant le cellier en ruine doit être démoli puis remplacé par un volume de gabarit similaire, ceci permettant en outre de dégager un accès de chantier au Sud.

L’idée est de créer au Sud une extension abritant les espaces de vie et de rénover la longère  pour les espaces de nuit et techniques. L’extension vient donc s’implanter perpendiculairement à la longère et participe également à la réorganisation du jardin d’agrément au Sud.

Les modifications de la longère sont mineures :

·                    Remplacement des menuiseries extérieures (alu et gris sombre)

·                    Façade Sud : suppression d’une allège et remplacement de 2 chassîs de toit.

·                    En façade Nord : réouverture des deux baies  antérieurement condamnées.

 

L’extension

Elle est donc inscrite dans la partie Sud du terrain, perpendiculairement et reprend la même volumétrie que l’existant (hauteur du faitage et de l’égout similaires).

Elle s’accroche à l’existant sur le côté Ouest de la façade Sud du volume principal, cela permettant de dégager jardin/terrasse à l’Est bordé par le mur de propriété en pierre, d’ouvrir un pignon Sud, de conserver une partie non négligeable de la façade pierre de la longère, et de tourner le dos à la haute construction voisine à l’Ouest.

Ce volume est résolument traité de façon contemporaine. L’enveloppe extérieure est un seul élément : couverture et bardage sont en zinc anthracite, présentant un calepinage précis permettant la mise en œuvre de feuilles de largeurs différentes, donnant un aspect de pose aléatoire ; avec raccords des joints debout entre toiture et façades.

Cette enveloppe de zinc est interrompue par des portions de bardage bois (sapin Nord saturé teinte naturelle) suivant calepinage.

Le pignon Sud est traité en volume : en retrait, permettant d’appuyer l’effet d’enveloppe continue de zinc, il est calepiné de façon à diviser  la largeur en six parties égales ; au RDC, deux travées sont en bardage bois, quatre en volumes vitrés ; à l’étage deux travées sont ouvertes, le reste en bois.

Côté Ouest, en limite de propriété, un volume secondaire bas est créé, adossé au mur, présentant une verrière en toiture (pente descendante vers l’extension), dont la trame se retrouve à l’extérieur par une structure de portiques (teinte gris sombre) participant à l’aménagement d’un jardin type patio le long du mur en pierre à l’Ouest.

Côté Nord, le cellier démoli est quant à lui remplacé paru volume  similaire mais traité de la même façon que l’extension (zinc et bois).